les reseaux sociaux

31 janvier 2010

synthese critique

La vie privée sacrifié sur l’autel des réseaux sociaux, le cas de Facebook.

La protection de la vie privée dans les réseaux sociaux est elle possible ?

Textes d’appuis :

  • Ministère de l’économie et de l’industrie et de      l’emploi, Conseil Général de l’Industrie, de l’Énergie et des      Technologies. Rapport présenté par Jean‐Claude GORICHON, Dominique VARENNE, Maurice SPORTICHE,  Avec la      participation de Lionel ARCIER,      Jean Gervais BIART, François CHOLLEY, Jean CUEUGNIET, « Internet et le respect de la vie      privée » RAPPORT N° IV 1.9.2008 – Mars 2009      Chapitre II à V , p 4 à 14,

  • M.      Laurent Collée « Sécurité et vie privée sur les réseaux      sociaux » Faculté de Droit, d’Economie et de Finance. Master      en gestion de la sécurité des systèmes d’information. Année académique 2009- Université      du Luxembourg . Mémoire Pour l’obtention du diplôme de Master en Gestion      de la sécurité des systèmes d’information.101 pages. Résumé des points 9.3.5 (page 26 ) et      9.8 a 9.8.2 (page 52 A 54)

 Depuis l’apparition du web 2.0 internet a évolué très rapidement site d’achat en ligne, forum de discussion et réseaux sociaux pullulent sur le web. Ces nouveaux moyens de communications apportent leurs bons cotés mais aussi leurs dérives. Nous allons prendre le cas de Facebook 1er réseau social de rencontre au niveau mondial mais aussi le 5e site le plus visité tous styles confondus. Nous allons voir a travers différents textes et études menées sur le sujet, comment mos données nominatives et d’identifications sont traitées par les sites de réseaux sociaux en particulier Facebook.

Nous enregistrons nos noms, prénoms, adresses, goûts et autres renseignement sur notre vie privée sur internet, mais comment sont traités toutes ces informations ou vont elles qui les utilisent et dans quel but autant de question sans réponse exacte pour l’internaute.

Ce qui amène à se demander si la vie privée dans les réseaux sociaux est possible ?

Nous allons voir au travers différentes études et articles sur le sujet ( écrits de 2009 à 2010) le bien fondé de cette question de protection de la vie privée sur Internet et les réseaux sociaux.

Dans un premier temps nous allons définir les différents styles d’informations, l’intérêt de ses informations et qui les traite. Dans un second temps nous allons voir les moyens mis en place pour réguler internet et protéger les internautes et dans un troisième temps nous allons voir l’impact que ces sites ont sur le concept de vie privée chez les jeunes et pour les générations future.

 

 Aujourd’hui pour faire partis et se connecter aux différents réseaux sociaux il faut remplir une fiche de renseignement, que l’on appel donnée nominatives qui renseigne sur l’identité de la personne son age son sexe ses hobbys et autres sujets mais aussi sur des données techniques comme son adresse Ip. Ces informations sont automatiquement stocké dans les serveurs (banque de donnés) des fournisseurs de service en ligne.

Mais que deviennent ces donnés après les avoirs enregistré sur le site, par exemple sur facebook le fournisseur propose aux utilisateurs un système de contrôle de confidentialité de ces informations l’internaute peut alors définir qui à le droit de voir ou non ces informations personnel. Cependant ce système a des failles en effet l’internaute contrôle l’accès a ses informations vis à vis des autres internautes mais quand est il du reste, qui peut avoir accès au banque de donnés des sites ? c’est la que se place le problème.

Dans le mémoire de M Laurent Collé, sur la sécurité de la vie privée sur internet on apprend que non seulement nos fiches de renseignements sont toutes conservées même après avoir effacer son compte (seul le fournisseur peut effacer définitivement une fiche), mais que ces dernières semblent traités par des agences gouvernementales, comme :

  • Central      Intelligence Agence (CIA)
  •  United      States Department of Defense (Dod): Défense et armament
  • Information      Awareness Office (IAO) : collecte et conserve le maximum d'information sur      les citoyens.
  • Defense Advanced Research      Projects Agency (DARPA): Programmation des humains à distance (Williams,      2009)

A quoi leurs servent ces informations et dans quels buts vont ils s’en servir, on ne peut que imaginer plusieurs scénarios catastrophes aussi dangereux pour la vie privée les uns que les autres.

Il existe aujourd’hui plusieurs sociétés spécialisée dans le traitement de ce genre d’informations, qui proposent à partir des informations recueillis sur les internautes des ciblages très précis des consommateurs ( par exemple : une jeune maman recevra alors des publicités sur les couches). Les différents moyens mis en place pour capter ce genre d’informations sont les cookies, les scripts et les spywares. Cette capacité de capter au mieux des renseignements sur les internautes accroît encore plus le soucis de respect de la vie privée sur le net. Qu’elle protections est offert aux internautes contre ce système ?

 Pour ce protéger de cet espionnage de ses données l’internaute a deux moyens, les moyens techniques contre les cookies, spywares… il y a l’antivirus, qui dans certains cas est insuffisant et les moyens juridiques la lois. Or il n’existe pas de lois internationale de protection de la vie privée sur internet, donc il n’y a aucun réel moyens de réguler le flux d’informations des internautes. Il n’y a aucune lois qui protégent l’utilisateur sur le traitements de ses informations personnelles. La vie privée de l’internaute peut alors a tous moments être utilisé par le fournisseur de service. A ce moment les données peuvent ère utilisés à des fins commerciales ciblage de consommateur, ou à des fins frauduleuses, arnaques, usurpations d’identité… Il n’y a pas de lois ou de vrai système permettant de protéger sa vie privée sur le net du à des procédures trop complexe ou trop onéreuse pour le grand public (les jeunes en priorité).

En France il y a eu un scandale sur le fichier Edvige qui avait pour but de fichiers tous les gens sur des critères précis, ces ce que font aujourd’hui les réseaux sociaux en collectant un nombre inimaginable d’information personnelle sur les gens. Facebook est aujourd’hui le fichiers d’informations en tout genre le plus important.

 Quel avenir pour la vie privée, l’internet est accessible a tous, tous les jeunes et moins jeunes sont sur internet. Le journal intimes a été remplacé par le blog et l’album photo de famille a laissé sa place à l’album photo en ligne accessible à tous ou presque.

L’idée de vie privée est peu à peu en train de disparaître, grâce a facebook on peut suivre la vie de ses contacts (un contact n’est pas forcément un ami) les fêtes sont filmé et mises en ligne, les blogs nous racontent la vie de certain jeunes et la mode des dédipics (photo ou on montre une partie intime de son corps avec le nom du destinataire) est de plus en plus importante .La limite entre vie privée et vie public et presque inexistante, la question se pose de savoir quel sera l’avenir à court termes pour les générations futur.

 Nous avons vu que la vie privée n’a pas sa place sur internet, il faut aujourd’hui réfléchir à des moyens pour remédier au problèmes même si il est déjà presque trop tard pour revenir en arrière. Plusieurs pistes sont a travailler comme l’élaboration de lois internationales applicable sur le net, une transparence des fournisseur de service sur l’utilisation des données personnelles des internautes…

Il faut rétablir l’équilibre vie privée vie publique sur internet avant que toute la société soit fiché à son insu.


Fin »